« J’aimerais un jour pouvoir rendre les gens heureux grâce à mes films »

D’ici à peine un mois, 20 jeunes lycéens français et allemands de quatre écoles différentes se retrouveront sur la Croisette pour vivre leur passion du cinéma à travers un échange franco-allemand aux côtés de jeunes réalisateurs et journalistes présents à Cannes.

Originaires d’Arras, en option cinéma audiovisuel au Lycée Guy Mollet, les élèves de terminale, Salwa, Karl, Céline, Yann-Alexis et Kelly présentent déjà un goût prononcé pour l’analyse de film qui se manifeste dans le cadre d’actions proposées par le Arras Festival Film avec une programmation établie sur mesure ponctuées de rencontres avec des réalisateurs et des représentants des métiers du cinéma. Céline aime le cinéma car « il me permet d’entrer dans d’autres réalités, mieux comprendre les autres, me projeter dans des centaines de personnages différents et donc adopter autant de points de vue. Le cinéma m’offre donc la possibilité de m’ouvrir au monde ! ».

A Montreuil, Yassine, Deborah, Pierre, Mana et Océane du Lycée Condorcet sont fous de joie à l’idée de se rendre au Festival de Cannes. Mana rêve de cinéma depuis son enfance : . Comme le souligne Océane, sa passion du 7e art ne lui a pas été transmise par ses parents. Elle a dû se forger ses goûts cinématographiques en découvrant avec bonheur Tarantino, Miyazaki ou Cédric Klapisch.

Quant à Lina, Jonas, Maximilian, Adrian et Moritz, lycéens allemands de Tübingen, ils sont les heureux lauréats du concours de courts-métrages organisé en 2016 lors du Festival du film francophone ! Cette première expérience les a incités à poursuivre l’aventure à Cannes grâce au projet de l’OFAJ et trouver des réponses à leurs questions : quels sont les critères des journalistes pour juger les films et nous inciter à les découvrir ? Comment procèdent-ils ?

Les jeunes filles de Francfort sur le Main, Xenia, Sophie, Emma, Paula et Melitta ont la chance que Martin, leur enseignant de français, s’appuie sur le cinéma comme outil pédagogique pour les faire aimer la langue de Molière. Elles pensent toutes que le cinéma touche tous les citoyens du monde et crée des liens entre eux au-delà des frontières.

Véritable vecteur de lien social, le cinéma à travers la diversité culturelle qu’il propose, joue un rôle majeur dans les échanges franco-allemands où les jeunes élargissent leur horizon en développant leur curiosité et leur sens critique.

Ce blog va nous permettre de suivre en direct ces lycéens qui fouleront à Cannes le tapis rouge pour clôturer leur belle expérience de critiques en herbe.

Partagez avec vos amis









Submit