Lost in Translation

La fin de notre atelier approche. Découvrez comment Catharina Luisa et Julien ont vécu leur expérience cannoise :

Comment t’imaginais-tu Cannes avant de venir à la Semaine de la Critique avec l’OFAJ ?

Catharina Luisa : Chic et glamour ! Pour moi, Cannes, ça a toujours été la ville des gens beaux et riches. Il faut dire aussi qu’on connait la ville surtout par son festival. Cette impression s’est confirmée, mais j’ai aussi vu d’autres aspects. La ville m’a paru aussi pleine d’effervescence. Mais maintenant que je l’ai vue de mes propres yeux, c’est vraiment la beauté du lieu qui m’a marquée. C’est ça le plus frappant, bien plus que l’agitation. En plus, le temps était magnifique !

Julien : Pour moi, Cannes représentait une ville bling bling avec des belles voitures, des beaux magasins, avec des personnes riches qui se baladent. En plus, la ville est surtout connue pour son Festival, où quasiment tous les grands stars vont. Mais bon, eux, ils ne font pas partie du même monde que nous… Maintenant, une fois que j’ai vu Cannes de mes propres yeux, mon avis a bien été confirmé.

IMG_4404

Comment se sont passés les 4 jours d’ateliers pour toi ?

Catharina Luisa : J’ai beaucoup appris pendant ce séjour, surtout en discutant avec les gens. J’ai pu changer mon regard sur différentes choses. Je n’ai pas seulement appris beaucoup sur le cinéma, mais également sur la culture française. Et du point de vue humain aussi. J’ai également appris à écrire des critiques professionnelles, à donner mon avis sans que ça soit trop simpliste ou direct. Il faut arriver à exprimer cet avis avec « finesse ». J’ai en plus fait la connaissance de métiers que je ne connaissais absolument pas. J’ai aussi découvert comment ça se passe dans un festival comme celui-ci, et tout le travail que ça demande.

Julien : L’atelier est super. On a fait des rencontres exceptionnelles et on a appris plein de choses. On a discuté avec des personnes importantes de la Semaine de la Critique qui nous ont expliqué en quoi consistait leur métier. On a aussi appris à rédiger des critiques et à faire une contribution radiophonique. C’est vraiment une chance d’être ici même si le programme était chargé et qu’on est bien fatigué. Mais c’est une bonne fatigue alors tout va bien !

Comment ça s’est passé avec les élèves français ?

Catharina Luisa : L’échange avec les Français s’est bien passé. Ils avaient vraiment la pêche, et ça a facilité les choses, parce qu’ils étaient très ouverts, drôles et sympas.

Julien : Nous avons malheureusement pas trop parlé avec les Allemandes, sauf pendant les travaux de groupe. C’est certainement parce que c’est des filles. Je pense que s’il y avait eu plus de garçons, ça aurait été plus simple. Par exemple à Tubingen, il y avait des garçons, l’approche était plus simple. Mais bon, c’est certainement lié aussi à notre âge.

image1

Quel film as-tu préféré ?

Catharina Luisa : Le film dont je me souviendrai longtemps, c’est Limbo : c’est le premier que nous avons vu, et je n’avais encore jamais eu affaire à un film comme ça. L’atmosphère qu’il dégage m’a vraiment plu et profondément touchée.

Julien : Mon film préféré a été Victoria parce que j’ai bien aimé les acteurs. Ils jouaient très bien. Comme je l’ai dit dans une critique, les expressions des visages étaient impressionnantes, j’avais l’impression d’être avec eux, de ressentir ce qu’ils ressentaient. C’est une belle histoire. La femme arrive à gérer tous les problème du quotidien, ça illustre la vie d’une femme de foyer qui est belle.

Et qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?

Catharina Luisa : Je m’intéressais déjà beaucoup au cinéma avant, mais maintenant que j’ai vu les rouages, et aussi que le sujet fait tellement parler de lui, ça m’a vraiment plu ! Et aussi qu’on puisse faire d’un passe-temps son métier, par exemple le montage. Ca me donne envie de faire la même chose plus tard. Parce que les films, c’est bien plus que juste des scènes qu’on tourne et qui passent au ciné !

Julien : Les métiers du cinéma me font rêver et me passionnent. J’espère exercer un métier dans l’audiovisuel si je peux y parvenir !

Partagez avec vos amis









Submit